Passer au contenu

Mois : novembre 2018

Réécrire l’histoire au nom de la diversité

Lundi, Le Devoir diffusait les modifications effectuées au programme d’histoire nationale du secondaire concernant les Autochtones, de même que la déception des historiens Gilles Laporte et Denys Delâge face à celles-ci.

Embrassant les revendications des militants inclusifs, le cours a été réformé afin d’attribuer plus de torts aux colons français, tout en effaçant des faits historiques jugés suspectibles de « véhiculer certains péjugés » à l’égard des Autochtones, afin de les rendre irréprochables, et tant pis pour la rigueur historique.

Pour un Québec français, laïque et souverain!